Processus de fabrication du bouchon en plastique

Processus de fabrication du bouchon en plastique

La fabrication des bouchons remonte à l’époque de la Grèce antique. Les matériaux utilisés en ce temps étaient le liège, le plâtre et la résine. Ce n’est que vers 1960 que les bouchons en plastiques ont été produits. Aujourd’hui encore, ils permettent de recouvrir les bouteilles de façon étanche tout en garantissant une ouverture et une fermeture faciles et régulières. En plus, ils sont entièrement recyclables. Zoom sur tout ce qu’il y a à savoir sur leur fabrication.

Quel type de plastique est utilisé ?

Le plastique est constitué d’un ensemble de macromolécules appelées polymères. Elles peuvent être modelables sous pression ou à forte chaleur. Suivant la nature de ces polymères, il existe trois grandes catégories de plastiques : les thermodurcissables, les élastomères et les thermoplastiques. Les polymères des plastiques thermodurcissables tels que les poignées de casserole ou certaines colles sont reliées par de fortes liaisons chimiques. Ceux qui composent les élastomères comme les coussins et les pneus sont plus flexibles. Le bouchon en plastique, lui, est fabriqué à partir de matériaux thermoplastiques. Il a pour propriété de devenir très malléable sous l’effet de la chaleur. En effet, les polymères qui le constituent sont reliés par des liaisons chimiques faibles qui peuvent facilement se briser à chaque fois qu’elles sont chauffées. Dès qu’il y a refroidissement, ces liaisons se reforment.

Quel est le procédé de fabrication ?

L’injection thermoplastique ou moulage par injection est le procédé par lequel le bouchon en plastique est fabriqué. Ce processus a beaucoup évolué depuis sa création. C’est un inventeur américain, John Wesley Hyatt, qui, en 1872, a breveté la première machine de moulage par injection. A l’époque, elle était beaucoup moins élaborée que les presses à injection actuelles. Elle servait à fabriquer des peignes et des boutons. En 1919, Eichengrün a fabriqué la première machine à injection moderne et en 1926, celle-ci prend un caractère commercial. C’est à partir de 1946 que les vis à injection ont été incorporées à la machine pour plus d’efficacité. Aujourd’hui, ces appareils permettent de fabriquer de nombreux produits des industries d’emballage, de consommation, de plomberie, de construction, … mais surtout, ils fabriquent de bouchons en plastique.

Quelles sont les étapes de fabrication ?

Pour commencer, les matières thermoplastiques sont liquéfiées sous l’effet d’une forte chaleur dans un vis sans fin. Puis, un moule est conçu suivant des dimensions prédéterminées de la série de bouchons en plastiques qu’il faut produire. Il sera composé d’une partie fixe et d’une partie mobile. Ensuite, ce même moule est placé sur une presse à injection et la matière thermoplastique chauffée y est versée. La presse à injection exercera une forte pression sur chaque partie du moule pour que les granulés thermoplastiques épousent bien sa forme. Après que le refroidissement soit opéré, le bouchon est éjecté du moule. Il est possible de placer plusieurs moules sur une même presse pour produire plusieurs pièces en même temps. La dernière étape consiste à vérifier que les bouchons ainsi produits respectent bien les dimensions voulues au départ. Ceux qui ne sont pas conformes seront refondus et repasseront tout le processus.